Dominique PAPIN

Devenu cavalier à l’âge adulte, j’ai découvert la relation Homme-Cheval à travers des activités sportives intensives (CSO, endurance…). J’ai aussi obtenu mon diplôme d’Accompagnateur de Tourisme Équestre en 2003, après une formation chez Johan HOFMANS, instructeur Monty ROBERTS.

Mais c’est à l’occasion d’un revirement professionnel très difficile que j’ai découvert que les chevaux pouvaient aussi être de formidables tuteurs de résilience.

J’ai eu envie de redonner un sens à ma vie professionnelle et j’ai décidé de me former à l’équitherapie chez Biodynamicaval, et de devenir équipraticien relationnel, afin de faire bénéficier d’autres personnes des bienfaits apportés par les chevaux. Cette formation a aussi été l’occasion de faire un travail sur moi-même grâce à la supervision d’une psychothérapeute biodynamique corporelle basée à Dijon (le Centre) .

Je me suis également formé à l’éthologie humaine et équine à la Station de Recherche Pluridisciplinaire des Metz.

Dans le même temps, avec mon épouse, nous avons décidé de changer de lieu de vie et de trouver une ferme qui nous permette de nous épanouir avec nos animaux et nos projets. C’est ainsi que nous avons entamé la réhabilitation du Moulin Jobard.

Un équipraticien relationnel, qu’est ce que c’est ?

C’est un homme de cheval qui dispose d’une bonne capacité d’écoute, et qui met à profit ses connaissances en éthologie humaine et équine pour accompagner les personnes vers le mieux-être.

Il établit une atmosphère bienveillante, veille à la sécurité de chacun et à l’harmonie du couple personne-cheval, afin de favoriser l’apaisement de tous

Je continue aujourd’hui à me former, pour élargir ma capacité à accompagner au mieux les personnes qui sollicitent mon aide. Je termine ma première année de formation à la Somatothérapie, à l’EEPSAA.